L’humour en publicité : comment ça marche ?


L’humour dans la démarche marketing, dans le message publicitaire, fonctionne comme une incongruité, celle qui déclenche le rire.


L’humour ne laisse jamais indifférent et dans ce qu’il comporte de raideur ou de « mécanique plaqué sur du vivant » (Bergson) il constitue, un levier qui extrait le consommateur de sa socialité routinière.

Interpellé, détaché de ce qui l’anesthésie, autrement dit sa routine, le consommateur est distrait dans son parcours : il quitte alors le monde des impératifs et transgresse, pour un temps du moins, les usages sociaux qui ne prescrivent que de l’utilité.

Ainsi, par le divertissement qu’offre l’humour dans la publicité, le consommateur semble entretenir un rapport différent au produit, particulier à la marque.

Il se libère alors du poids de son quotidien pour ouvrir ses yeux et sa conscience à du divertissement. Dès l'instant où le consommateur comprend le message indirect et sous-jacent que lui envoie la marque ayant recours à l’humour pour lui « parler », le petit miracle de la connivence s’établit.

Ainsi, la marque n’est plus une parmi tant d’autres. 

Elle parvient à se différencier de la concurrence dans l’interpellation, pour laisser une trace dans la mémoire et les habitudes de sa cible, car comme nous le dit Roland Barthes « si la publicité proposée au public est humoristique alors, celui-ci en retour, «donne» lui aussi quelque chose à la marque: de la reconnaissance, sa confiance voire son argent ». 

CQFD.

Partagez cet article si le coeur vous en dit et d'ici la publication du prochain, restez attentif !

Commentaires

  1. J'ai enfin le temps de venir commenter. J'aime ce que tu fais et comme tu le fais : avec joie, humour et générosité. Ce sont de belles qualités par les temps qui courrent !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés